Certification i-CAC.

Bien cordialement,

Pierre-Paul Marchini

Qui suis je

Pierre Paul Marchini est né à Ajaccio, où il a effectué ses études secondaires, et où il réside toujours. Autodidacte, il peint par passion depuis une quinzaine d'années. Ses principales sources d'inspiration viennent de l'âme et des couleurs et lumières de la Corse. En dehors de la peinture, Pierre-Paul Marchini apprécie la nature, mais aussi la musique, le cinéma, la littérature et le sport. 
Les oeuvres de Pierre-Paul Marchini, toutes de facture abstraite, sont réalisées à l'huile et au couteau, elles s'intitulent "Fibrille", "Intervalle", "Philosophie des lumières", "Isula", "Médiation", "Espace", "Voyage"... 

L'hommage rendu par un écrivain : 
"Dans ses toiles où la matière le dispute à la pureté des pigments, Pierre Paul Marchini nous propose sa vision de la Corse. Par aplats vigoureux, il restitue toute l’intense luminosité de l’Île de Beauté, la force minérale de ce joyau de la Méditerranée, terre de contrastes et d’extrêmes. 
On y trouve tour à tour exprimés la flamboyance des fins de chaudes journées d’été quand l’horizon rougeoie d’un feu intense, l’incroyable palette des bleus du ciel, l’accablante moiteur estivale comme une invitation au farniente, l’apaisante fraîcheur des montagnes corses aux crêtes lointaines et immaculées, la confrontation permanente entre mer et terre, 
tantôt vagues échevelées s’écrasant en fracas dans des criques déchiquetées ou caresses alanguies sur un sable qui bruisse son plaisir. Pierre Paul Marchini nous dit son amour de la Corse et nous invite au voyage"
 
Éric Ligonnière Écrivain 
  "Des couleurs et des formes qui s’effeuillent, un livre de vie. Des émanations spontanées semblables à ce souffle de vie de nos paysages corses. Souvent de la joie à cœur ouvert où les rouges et orangers nous transportent ; mais avec le bonheur, aussi des moments d’abandons cachés par les noirs et gris. Et puis ce bleu ; ah ! magnifique, magique il nous attire par son soyeux et nous retient par sa force." 

Critique d'art pa Salvatore Russo

La Corse a un nouveau maître de l'art contemporain. Par Salvatore Russo Critique D'Art Internationnal

 La Corse a un nouveau maître de l'art contemporain. Son nom est Pierre Paul Marchini, le plus grand escrimeur de l'art nouveau. Dans les abysses les plus profonds. Dans ces lieux où la mémoire devient un souvenir amer. Dans l'ombre, terre de ténèbres, où les gardiens de la psyché tiennent leurs secrets les plus intimes, nés des représentations visuelles de Pierre Paul Marchini. Représentations qui ont le même pouvoir de communication que toute une encyclopédie. Représentations non plus prises au piège dans la prison de la rationalité, mais libres des chaînes morales illusoires et de la bigoterie. Les œuvres de Marchini sont de véritables confessions où les gardiens du secret battent leur éternel combat contre les paladins de la foi. Une bataille sans fin. Une bataille dans laquelle le temps du rêve est terminé et où il est temps de commencer à se battre. Le destin avec ses mille secrets devient l'objet de l'enquête de la peinture du maître. Le destin comme réalité immatérielle, indépendante de la volonté de l'être humain. La peinture de Pierre Paul Marchini est faite de véritables tempêtes de signes qui ont un grand pouvoir évocateur. Des forces contradictoires livrent leur bataille éternelle. Dans les œuvres de Marchini le signe est très important. Un signe qui abandonne le droit de devenir représentant du pur génie. Les couleurs dans les œuvres du Maître, sont très rafinées. La lumière perce les ténèbres et illumine le narré. Une narration qui explore l'esprit humain et témoigne de ses pensées les plus intimes. 

Salvatore Russo